Découvrez le projet en vidéo
Le projet en Photos
Voir toutes les photos
Contexte générale

La réalité du transport à Sfax

Le Grand Sfax est la seconde plus grande agglomération urbaine de Tunisie avec une population de 600 000 habitants en 2014 et qui devrait atteindre 810 000 habitants à l'horizon 2030 selon le  Plan de Déplacements Urbains du Grand Sfax (PDU). Sfax se distingue par :
  • Activité économique importante,
  • Nombre croissant de déplacements quotidiens,
  • Concentration des grands équipements et des zones d’activités dans la partie centrale,
  • Etalement urbain et dégradation des services de transport public,
  •  Recours accru au transport individuel motorisé,
  • Augmentation de la congestion routière,
  • Très haut niveau de pollution.
Pour faire face , deux études importantes ont été réalisées:
 
  - La première a été menée de 2011 à 2014 par le Ministère du Transport. Il s'agit de l'étude de faisabilité d'un réseau de Transport  Collectif  en Site Propre (TCSP) à Sfax.
L’objectif principal de cette étude est de concevoir un projet de transport public performant et écologiquement viable, devant permettre  une desserte interne de l’agglomération de Sfax et répondre  aux besoins de mobilité de la population.
 
  - Quant à  la deuxième, dirigée par la Municipalité de Sfax au cours des deux années 2015 et 2016,  elle concerne le Plan de Déplacements Urbains (PDU) du Grand Sfax à l'horizon 2030.
Ces études sont considérées actuellement comme des documents stratégiques servant  de référence pour la prise de toute décision concernant les transports et le développement urbain en général, en vue d’optimiser de façon efficace la fréquentation du réseau de transport collectif urbain.

Des conclusions à en tirer :

  • En moyenne, un habitant se déplace 2.3 fois par jour
  • 2/3 des déplacements sont réalisés en mode motorisé (voiture, taxi, bus)
  • Parmi les modes motorisés, prédominance des modes individuels d’où l’impact important sur la circulation et le stationnement
  • 1 350 000 déplacements effectués quotidiennement en 2015 contre 1 200 000 en 2012.
  • Augmentation du taux de mobilité motorisée de 13% entre  2012 et 2015.
  • Secteurs situés à l'intérieur de la rocade km4 présentent une mobilité motorisée plus élevée.
  • Taux de motorisation plus important au nord-est de la Rocade km4 (variant entre 143 et 218 véhicules par 1000 habitants).
  • Réduction de 6% de la part modale en transport collectif (TC), ainsi qu'une augmentation de 4% de la part en transport individuel motorisé (TIM), entre 2012 et 2015.
    

Les décisions prises à l’issue de ces études :

La mise en place d’un futuriste réseau de transport  Collectif  en site propre de 70 km composé de cinq lignes:
  • Deux lignes de Tramways de 33,5 Km,
  • Trois lignes de Bus de haut niveau de service (BHNS) de 36,5 Km,
  • Un pôle multimodal
  • 12 parcs-relais